Les bonus auto-moto

Les bonus auto-moto

Le bonus auto-moto est un système institué par la loi pour moduler le montant des primes d’assurance automobile ou d’assurance moto. Découvrons-en les modalités…

Comment fonctionne le bonus auto-moto ?

Le coefficient de réduction ou de majoration, puisque tel est le nom officiel du bonus auto-moto, est évalué en fonction des années sans accidents et des accidents responsables provoqués par l’assuré. Les accidents sans responsabilité (par exemple lorsque l’on est percuté par l’arrière) ne sont pas pris en compte. Les accidents à torts partagés comptent pour un demi-accident.

Le conducteur débutant part avec un coefficient de 1, c’est-à-dire sans bonus ni malus. S’il conduit un an sans accident, son coefficient sera diminué de 5 % : il vaudra alors 0,95, c’est-à-dire dans le langage courant 5 % de bonus auto-moto. Au bout de treize années sans accident responsable, il est possible d’atteindre le bonus maximal de 50 %.

Le conducteur qui provoque un accident voit au contraire son coefficient augmenter de 25 %. S’il était à 1, il atteindra 1,25 (soit 25 % de malus). Si en revanche l’assuré avait déjà un coefficient de 0,6 (soit 40 % de bonus), il passera à 0,60 x 1,25 = 0,75 (soit 25 % de bonus). Dans le cas d’un accident à torts partagés, le coefficient appliqué est seulement de 1,125. Un assuré ayant atteint le bonus maximal depuis trois ans ne subit aucun malus pour son premier accident. Inversement un assuré ayant provoqué de nombreux accidents ne pourra dépasser un coefficient de 3,5 (soit 250 % de malus).

L’impact du bonus auto-moto sur l’assurance pour particulier

Le système de bonus/malus est défini par la loi, ce qui permet de bénéficier du report de son coefficient au moment de souscrire une assurance automobile auprès d’un nouvel assureur. Sachant que le ratio peut atteindre 7 entre un bon conducteur au bonus maximum (coefficient 0,50 soit 50 % de bonus) et un conducteur maladroit plafonnant au malus maximum (coefficient 3,50 soit 250 % de malus), cela peut impacter significativement le coût de son assurance pour particulier.

Le coefficient s’applique sur l’ensemble des primes. Les conducteurs frappés d’un malus peuvent ainsi avoir intérêt à se contenter d’une assurance aux tiers, dont la prime de base est plus faible, afin de diminuer l’impact sur leur budget d’assurance moto ou auto.

N’hésitez pas à consulter notre annuaire de professionnels afin de trouver le courtier ou l’assureur qui vous conseillera au moment de souscrire une assurance automobile !

Pour en savoir plus :

Articles en relation