Comment est calculé l’impôt ?

Comment est calculé l'impôt ?

L’impôt calculé selon 4 tranches de revenus

Vous venez de procéder à la première déclaration de vos revenus et vous vous demandez quel montant apparaîtra sur votre avis d’imposition ? Sachez que l’impôt sur le revenu est calculé selon un barème appliqué sur le revenu net imposable et comprenant 4 tranches. Votre revenu annuel net entre dans l’une de ces tranches à laquelle correspond un pourcentage de base de calcul. La base de calcul est celle-ci :

  • jusqu’à 9 710 € nets annuels déclarés : le montant de votre impôt est nul ;
  • de 9 710 à 26 818 €, le taux d’imposition est de 14%, soit(Revenu net imposable) x 0,14) – (1359,40 x Nombre de parts) ;
  • de 26 818 à 71 898 €, taux de 30%, soit (R x 0,3) – (5650,28 x N) ;
  • de 71 898 à 152 260 €, taux de 41%, soit (R x 0,41) – (13 559,06 x N) ;
  • plus de 152 260 €, taux de 45%, soit (R x 0,45) – (19 649,46 x N).

Un comptable professionnel peut vous aider dans ce calcul, notamment lorsque vous êtes à la limite supérieure d’une tranche.

Les informations nécessaires au calcul de l’impôt

Dans le calcul de l’impôt, entrent diverses informations, telles que :

  • le quotient familial, égal au nombre de parts défini par la composition du foyer, situation familiale, personnes à charge ;
  • le montant de l’impôt brut s’obtient sur la base du revenu net imposable divisé par le nombre de parts.

Viennent aussi en déduction :

  • les crédits et réductions d’impôt ;
  • les décotes ;
  • les charges de copropriété ;
  • le kilométrage du trajet entre le domicile et le lieu de travail.

Si vous ne connaissez pas tous vos droits, prenez rendez-vous avec un agent des impôts ou avec un comptable pour faire le point sur votre situation fiscale.

Un calcul de l’impôt en fonction des sommes déclarées

Chaque contribuable se doit de déclarer les montants perçus au titre de l’activité salariée, auxquels s’ajoutent les heures supplémentaires, les indemnités pour frais professionnels, mais aussi les avantages en nature, voire l’épargne salariale, etc. Vous bénéficiez du statut de salarié lorsque vous avez signé un contrat de travail, dépendez de tout statut professionnel, tel que la carte nationale de journaliste, notamment. Les salaires des assistantes maternelles et familiales, ceux des apprentis, et les sommes perçues par les jeunes, sont soumis à des règles d’imposition spécifiques. De même, certaines gratifications, telles que celle allouée aux stagiaires, peuvent bénéficier d’une exonération de l’impôt.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser