Les enfants et les déclarations d’impôts

déclaration d'impôts

Le nombre, l’âge ainsi que la situation familiale et personnelle de vos enfants vous permettent de bénéficier de certains avantages fiscaux lors de vos déclarations de revenus. Vous pourrez avoir droit à des réductions d’impôt sur vos impôts locaux ou sur votre impôt sur le revenu. Zoom sur l’influence qu’ont vos descendants sur vos déclarations d’impôts.

Enfants mineurs

Légitimes, naturels, adoptifs ou recueillis, les enfants âgés de moins de 18 ans au 1 er janvier de l’année d’imposition font partie de votre foyer fiscal. Ils sont encore rattachés au foyer de leurs parents tant qu’ils vivent chez vous et dépendent de vous exclusivement ou principalement. La déclaration des mineurs apparaît dans la page 2 de vos déclarations d’impôt. Elle vous ouvre droit à certains avantages fiscaux comme la réduction d’impôt pour frais de scolarité, pour frais de garde et pour emploi d’un salarié à domicile.

Si votre enfant mineur gagne des revenus imposables, vous devrez les inclure dans votre déclaration de revenus. Si vous avez plusieurs mineurs, les 2 premiers bénéficient chacun d’une demi-part supplémentaire du quotient familial. Mais, chaque enfant a une part entière à partir du 3 ème enfant.

Si vous et votre conjoint avez un régime d’imposition différent ou si vous êtes divorcé, l’enfant mineur fait partie du foyer fiscal du parent chez qui il habite. S’il vit en résidence alternée, la charge est partagée par les 2 parents qui partagent donc la majoration de quotient familial.

Enfants majeurs

À son 18 ème anniversaire, votre enfant majeur doit faire une déclaration personnelle d’impôt pour le reste de l’année d’imposition. Il peut, par contre, demander de rester dans votre foyer fiscal après sa majorité. Mais s’il choisit d’être rattaché au foyer de ses parents, ses revenus devront être déclarés avec les vôtres, surtout ceux qui sont gagnés sur toute l’année de sa majorité. Par contre, vous bénéficierez encore d’une réduction d’impôt pour frais de scolarité. Si votre enfant majeur est divorcé, séparé ou veuf, c’est encore le même cas. Il a son propre foyer fiscal, mais sa famille peut être rattachée à votre foyer, au même titre que les majeurs célibataires.

Déclarer ses impôts quand on est parent d’un ou plusieurs enfants s’avère difficile. Avec tous ces calculs à faire et ces astuces pour bénéficier de plus de réductions d’impôts, les tâches se révèlent fastidieuses. Pour optimiser vos impôts, faites-vous aider par un professionnel inscrit dans l’annuaire qui vous accompagne dans vos déclarations d’impôts.

Pour en savoir plus :

Articles en relation