Quelles sont les épargnes logement ?

Quelles sont les épargnes logement ?

Les établissements prêteurs offrent plusieurs possibilités de financer un achat immobilier. Parmi les épargnes logement accessibles aux particuliers, revenons sur le plan épargne logement (PEL) et le compte épargne logement (CEL).

Ce qu’il faut savoir sur le prêt épargne logement

Le prêt épargne logement ne concerne que les résidences principales depuis le 1er mars 2011. Autrement dit, les résidences secondaires ou de tourisme sont exclues. Le PEL et le CEL permettent de financer l’achat de l’habitation ou des travaux.

Quid de la prime épargne logement ? Celle-ci est attribuée selon la souscription d’un montant plancher de prêt épargne logement fixé par décret. Le plafond peut être augmenté en cas de construction d’un logement qui présente de bonnes performances énergétiques. Le versement de la prime d’état n’est accessible que pour les PEL ouverts après le 1er mars 2011 et uniquement en faveur des prêts immobiliers dont le montant minimum est fixé à 5 000 €.

Avantages et inconvénients du prêt épargne logement

En ce qui concerne les avantages, le prêt épargne logement est proposé par la majorité des établissements bancaires. Il peut être cumulé à d’autres prêts. Aucun frais de dossier n’est réclamé, tandis que les frais de garantie sont réduits. Dans le cas de figure où le remboursement est anticipé, aucune pénalité n’est généralement infligée. Enfin, le taux d’emprunt s’avère attractif.

Si le particulier dispose d’une somme faible sur son PEL ou son CEL, le montant du prêt proposé par la banque sera faible. De même, si le taux du prêt épargne se rapproche de celui du crédit immobilier standard, le gain sera faible. Notez toutefois que le cumul des droits autorise à accroître la capacité d’emprunt, tout comme la cession des droits à prêt d’un PEL ou d’un CEL détenus par un conjoint ou un membre de votre famille.

Le Plan Epargne Logement

L’argent placé sur un PEL est bloqué. Tout le monde peut avoir un PEL, mais un seul par personne seulement. Il peut être cumulé avec un CEL si la souscription de ces deux produits d’épargne s’effectue dans le même établissement. La durée de vie d’un PEL est comprise entre 4 ans et 15 ans. Le retrait de l’argent avant 4 ans provoque sa clôture. Au delà de 15 ans, le PEL est transformé en livret d’épargne classique. Notez qu’au bout de 10 ans, le client ne peut plus mettre de l’argent sur son PEL qui est gelé.

Le taux d’intérêt est de 2,5 % à l’ouverture sachant qu’il est nécessaire de déposer au moins 225 € et de verser chaque mois 45 € minimum. Le PEL est plafonné à 61 200 €. De plus, les intérêts acquis n’entrent pas dans l’imposition sur le revenu avant la 13ème année.

Le Compte Epargne Logement

Le CEL ne bloque pas l’épargne, l’argent est accessible à n’importe quel moment et les versements sont totalement libres. Les conditions d’accès sont identiques à celles du PEL. La durée de vie d’un CEL est illimitée même si pour obtenir un prêt épargne logement, ce dernier doit être ouvert depuis au minimum 18 mois.

A l’ouverture, le particulier doit réaliser un premier versement de 300 €, seuil qu’il ne peut jamais franchir sous peine d’entrainer la clôture du compte. Le versement régulier a un plancher établi à 75 €, sachant que le plafond de dépôt est de 15 300 €. En termes de rémunération, le taux d’intérêt est de 0,50 % avec la possibilité de décrocher une prime d’état de 1 144 € au moment de la souscription d’un prêt épargne logement.

Pour en savoir plus :

Articles en relation