Action : définition

Action : définition

Une action correspond à une part du capital d’une société. Un actionnaire détient donc une partie de la propriété de l’entreprise ce qui lui octroie des droits, notamment le versement éventuel de dividendes. En revanche, en cas de baisse du cours de l’action ou de la faillite de l’entreprise, l’actionnaire peut perdre son capital investi.

Les actions cotées / non cotées

Une action cotée signifie que sa valeur est établie sur un marché dédié et organisé : la bourse. Une action non cotée s’échange entre les investisseurs de gré à gré sans passer par les marchés financiers. Il existe deux manières de détenir une action cotée :

  • au porteur : l’action est alors abritée sur le compte de l’actionnaire. Cependant, l’entreprise n’identifie pas l’actionnaire. Situation la plus répandue, les opérations s’effectuent via un intermédiaire financier ;
  • nominative : les actionnaires sont alors enregistrés juridiquement par la société qui les informe directement et qui leur donne accès à certains privilèges.

Les actions ordinaires

Ce type d’action donne à leurs détenteurs des droits sur la société comme par exemple des droits à l’information, des droits de vote lors d’assemblées générales et des droits financiers (accès aux dividendes).

Les actions de préférence

Ces actions de préférence prévoient des avantages financiers (dividendes prioritaires) sans réserver pour autant de droits de vote. Les droits accordés dépendent des statuts de l’entreprise et du cadre législatif du pays.

Les titres apparentés

Les titres boursiers apparentés sont des bons de souscriptions d’actions (BSA). Ils sont distribués aux actionnaires par la société pour que ces derniers puissent acquérir des actions supplémentaires à un prix qui peut être fixé à l’avance. Une date limite d’achat est établie et leurs valeurs font l’objet d’une cotation permanente.

Les stock-options

Les options sur titres correspondent à des options d’achat d’actions d’une entreprise à une date précise et à un cours déterminé. Principalement allouées aux cadres dirigeants de l’entreprise, elles sont source de motivation pour doper la productivité, donc les résultats et les cotations en bourse. Ces stock-options sont validées par le conseil d’administration et l’assemblée générale. L’intérêt est la décote par rapport au cours de bourse qui peut permettre un effet de levier plus élevé donc des gains plus importants à la revente.

Les actions gratuites

Les actions gratuites n’impliquent aucun risque pour leurs détenteurs du fait justement de leur gratuité. Le délai d’acquisition est désormais abaissé à un an tout comme le délai de conservation, période incontournable pour pouvoir profiter de la fiscalité avantageuse des plus-values mobilières.

Les marchés d’actions

La valeur des actions en bourse s’apprécie ou se déprécie en fonction du jeu de l’offre et de la demande. Les actions sont cotées sur un marché consacré à ce processus. Le marché primaire indique que les acheteurs sont les premiers détenteurs des titres d’une entreprise qui vient de les émettre. Le prix est fixé pour un volume défini de nouveaux titres, sur une période prédéterminée. A la fin de cette période, les actions peuvent être revendues sur le marché dit secondaire, c’est-à-dire la Bourse quand ce marché est organisé.

En savoir plus :

Comment et pourquoi acheter des actions ?