Comment bien préparer ses investissements ?

Comment bien préparer ses investissements ?

L’épargne et l’investissement sont des sujets de préoccupations de tous les Français qui ont de l’argent à placer. Quelles sont donc les précautions à prendre avant d’investir ? Découvrons-les…

La différence entre épargne placement et investissement

La première chose à comprendre avant de préparer ses investissements est de bien distinguer l’épargne et l’investissement .

L’épargne de précaution, par exemple placée sur les livrets réglementés, permet de garder un volant de liquidités en cas de dépense planifiée dans un proche avenir (par exemple des vacances) ou imprévue (tel que le changement non planifié de sa voiture). L’épargnant prudent évite ainsi les découverts onéreux !

L’investissement est au contraire pensé à un horizon de plusieurs années (assurance-vie, PEA, etc.) voire de plusieurs décennies (immobilier, forêt). Il permet de constituer, pour soi ou ses enfants, un patrimoine.

Les précautions à prendre avant d’investir

L’investisseur doit avoir à l’esprit le montant disponible qu’il peut investir, compte tenu de ses revenus et de ses dépenses prévisibles : il ne faut jamais investir plus d’argent que l’on ne peut réellement immobiliser sur le long terme ! Nombre de placements sont en effet peu liquides (par exemple l’immobilier) ou bien significativement pénalisés en cas de sortie trop précoce (comme c’est le cas de l’assurance-vie).

Bien préparer ses investissements, c’est donc d’abord être certain de ce montant à investir.
L’autre étape indispensable pour préparer ses investissements est de définir son horizon de placement, et le risque que l’on accepte à cette échéance.

Préparer ses investissements en fonction de ses objectifs

Certains voudront investir pour huit à dix ans, en anticipant déjà d’acheter à ce moment là un logement avec le produit de leurs investissements complété par un emprunt : des placements en action (PEA, Sicav, assurance vie) sont parfaits dans ce cas ; certains d’entre eux (FCPI) peuvent même offrir en complément des avantages fiscaux.

D’autres préféreront en revanche mettre de l’argent de côté à plus long terme, pour disposer d’un capital en fin de carrière ou bien d’un complément de revenus à la retraite : le choix d’un investissement immobilier, éventuellement défiscalisant et partiellement financé par l’emprunt, est une solution plus adaptée, en permettant in fine de disposer d’un revenu différé.

N’hésitez pas à recourir à notre annuaire de professionnels qualifiés pour trouver celui qui vous aidera dans l’épargne et l’investissement, en fonction de vos objectifs patrimoniaux et de votre situation personnelle !

Pour en savoir plus :

Articles en relation