Bien choisir son livret d’épargne

Bien choisir son livret d'épargne

Les livrets d’épargne restent une des solutions les plus utilisées par les Français pour placer leurs liquidités. Voyons donc ce qu’il faut savoir sur l’épargne et l’investissement afin de judicieusement choisir son livret d’épargne

Les livrets réglementés et l’épargne logement

Les livrets d’épargne les plus connus sont les livrets réglementés : leurs taux et plafonds sont fixés par lois et décrets ; ils sont désormais distribués par toutes les banques à des conditions identiques.

Chaque membre d’un foyer (y compris les enfants) peut ainsi disposer d’un livret A, d’un plafond de 22 950 euros. Chaque adulte peut en outre ouvrir un livret de développement durable et solidaire (LDDS) d’un plafond de 12 000 euros. Les intérêts de ces livrets sont fixés par décret (0,75 % au 1er semestre 2018) et ils sont nets d’impôts et de prélèvements sociaux.

Les personnes ne disposant que de faibles ressources peuvent en outre ouvrir un livret d’épargne populaire (7 700 euros). Le taux servi par ce livret est plus élevé (1,25 %), et là encore les intérêts sont nets d’impôts et de prélèvement sociaux. La banque vérifiera que le souscripteur est bien éligible d’après les déclarations d’impôts.

L’épargne logement offre quant à elle deux produits bien distincts :

  • Le Plan Epargne Logement est un produit bloqué (pas de possibilité de retrait).
  • Le Compte Epargne Logement fonctionne en revanche comme les livrets d’épargne avec valorisation des intérêts par quinzaine. Les intérêts des comptes épargne logement ouverts avant 2018 ne subissent que les prélèvements sociaux mais sont exonérés d’impôts.

L’un des avantages subsidiaires de l’épargne logement est de donner droit à une prime en cas d’emprunt pour acheter un logement à l’aide des droits acquis.

Ce qu’il faut savoir sur l’épargne et l’investissement

Choisir son livret d’épargne et de façon plus générale ses placements est une question de rentabilité, mais aussi de risque accepté et d’horizon d’investissement. Les livrets d’épargne sont un instrument idéal pour une épargne de précaution, destinée à faire face à des aléas (changement imprévu d’un appareil électroménager par exemple). C’est aussi une bonne solution pour placer des liquidités pour quelques mois : la rentabilité est certes faible, mais pas nulle, et le retrait est possible à tout moment.

Le placement de sommes plus importantes nécessite soit de recourir aux super-livrets proposés par certaines banques (soumis à impôts et prélèvements sociaux, mais aux plafonds beaucoup plus élevés) soit de se tourner vers d’autres placements. Les assurances-vie et actions offrent ainsi des perspectives de rendement supérieur, à condition d’accepter de bloquer son argent pendant plusieurs années et de s’exposer aux risques des soubresauts des marchés…

N’hésitez pas à consulter notre annuaire de professionnels pour choisir celui qui vous aidera dans votre stratégie patrimoniale et vous expliquera tout ce qu’il faut savoir sur l’épargne et l’investissement !

Pour en savoir plus :

Articles en relation