Les obligations : Est-ce un bon investissement ?

Les obligations : Est-ce un bon investissement ?

Il est de plus en plus difficile de réaliser un bon investissement dans un monde incertain, où nombre d’actifs (immobilier, art, cryptomonnaies, etc.) semblent excessivement valorisés. Les obligations constituent un placement refuge intéressant. Découvrons-en le fonctionnement…

Quelle est la définition d’une obligation ?

Les obligations sont tout simplement des créances sur une entreprise ou un état qui a emprunté de l’argent. Ainsi, par exemple une grande entreprise qui souhaite financer son développement sans recourir à une augmentation de capital peut choisir un emprunt obligataire. Les souscripteurs de cet emprunt détiendront des obligations, émises à cette occasion, qui rapportent un intérêt annuel (le coupon, d’un montant fixé à l’avance) jusqu’à l’échéance (le remboursement de l’emprunt).

Les obligations se définissent ainsi par la durée de l’emprunt (le plus souvent de six à vingt ans), le rendement proposé (c’est-à-dire le ratio entre le coupon annuel et le montant de l’obligation) et l’emprunteur. En règle générale, le taux d’intérêt sera faible pour un emprunteur considéré comme très solide (par exemple un état souverain comme la France) et élevé pour une société plus exposée à des risques de faillite (telle qu’une entreprise à la rentabilité incertaine) – on parle même parfois de « junk bonds » (soit littéralement obligations pourries) lorsque la solvabilité de l’émetteur est sujette à caution.

Comment réaliser un bon investissement obligataire ?

Les particuliers peuvent assez aisément acheter les obligations des grands emprunts d’état ou celles émises par d’importantes sociétés cotées, en se rapprochant de leur intermédiaire financier. En revanche les émissions de sociétés moins importantes, qui peuvent offrir de meilleurs rendements, sont généralement placées directement auprès d’investisseurs institutionnels.

L’investisseur désirant se constituer un portefeuille obligataire diversifié ne pourra donc pas toujours le faire simplement. Une possibilité intéressante est d’acheter des SICAV ou des Fonds Communs de placement obligataires, en fonction de ses objectifs patrimoniaux (par exemple des véhicules d’investissement spécialisés des hauts rendements, ou sur une zone géographique).

Les obligations convertibles en action peuvent également se révéler un bon investissement : il s’agit d’obligations remboursables soit sous forme monétaire, soit sous forme d’actions de la société émettrice. Ces obligations mixtes offrent la sécurité d’un rendement obligataire, mais aussi la perspective d’une plus-value si l’action sous-jacente monte en bourse. Elles sont cotées en bourse, et peuvent ainsi aisément être acquises par des investisseurs avertis désirant allier rendement et performance.

N’hésitez pas à choisir au sein de notre annuaire de professionnels le spécialiste qui vous aidera à réaliser un bon investissement obligataire, et plus largement à ajuster votre stratégie patrimoniale à vos objectifs personnels !

Pour en savoir plus :

Articles en relation