Prêt immobilier : ce qu’il faut savoir

prêt-immobilier

Vous projetez d’acheter un bien immobilier, faire construire un logement ou réaliser quelques rénovations de votre bâtiment ? Pour ces travaux très coûteux, généralement vous avez besoin d’un prêt immobilier.

À ce sujet, le levier le plus important à connaitre parait le taux d’intérêt du prêt, mais il existe d’autres éléments importants que vous devez bien comprendre avant de vous engager.

Qu’est-ce c’est, le prêt immobilier ?

L’emprunt immobilier, ou crédit immobilier, ou encore prêt immobilier est un type de financement sollicité auprès d’un établissement financier pour la construction, l’achat ou la rénovation d’un bien immobilier.
Il en existe de plusieurs types, par exemple le prêt à taux zéro, l’éco-prêt à taux zéro, le prêt d’épargne logement, etc.

Le taux d’intérêt

C’est un levier important qui impacte considérablement le coût final de l’emprunt. Il existe deux catégories de taux d’intérêt : le taux fixe et le taux révisable ou variable. Le premier ne change pas pendant toute la durée du prêt, contrairement aux seconds qui sont calculés suivant un indice de référence.
D’une part, il faut savoir que le taux d’intérêt de l’emprunt est calculé en tenant compte : de la durée du prêt, du taux d’endettement, de votre capacité de remboursement et d’autres éléments tels que les taux du marché.

D’autre part, en dehors du taux d’intérêt du crédit, la loi fait obligation à l’établissement financier de mentionner dans votre contrat le TAEG, le taux annuel effectif global. Vous retrouverez également dans vos documents précontractuels le TAEA, c’est-à-dire le taux annuel effectif de l’assurance. Ce dernier permet de connaitre le coût de l’assurance lié à votre crédit.

Autres éléments pris en compte

Bien d’autres éléments doivent faire l’objet de votre attention lors de la souscription à un prêt immobilier. Il s’agit entre autres :

  • Des frais de dossiers : c’est une pratique courante chez la grande majorité des établissements financiers. Souvent, vous pouvez négocier à la baisse ces frais.
  • Des indemnités de remboursements anticipés : vous pouvez rembourser votre emprunt plus tôt que prévu par votre échéancier. Dans ce cas, n’hésitez pas à demander à votre banque d’éventuelles indemnités pour remboursements anticipés.
  • Des garanties à fournir : généralement, pour tous les crédits, vous devez fournir des garanties en cas de défaut de paiement.
  • De la possibilité de moduler vos mensualités : vérifiez si votre contrat vous permet de bénéficier de mensualités modulables, si oui, à quelles conditions (services bancaires).

Il existe d’autres éléments à regarder de près selon votre type de contrat. Dans tous les cas, si vous avez un doute, vous pouvez consulter l’annuaire du site pour trouver un professionnel pour vous guider dans les démarches pour votre demande de prêt immobilier.

En savoir plus :

Articles en relation